Sélectionner une page

Apple ajoute un guide des aérogares à son appli Plans

Bien que les applications pour iPhone fassent partie intégrante de l’industrie du voyage d’aujourd’hui, l’entreprise Apple elle-même n’a pas manifesté de façon importante sa fibre voyageuse.

Pour de nombreuses raisons, trouver de l’information précise sur les endroits où vous pouvez manger ou faire les boutiques lorsque vous êtes coincé à l’aérogare est toujours une prise de tête. Apple souhaite régler ce problème en intégrant des cartes d’aéroports à chacun de ses appareils.

Il ne s’agit en aucun cas d’une appli de voyage incroyable, mais c’est un début. Dans le cadre de sa nouvelle fonctionnalité de cartes d’intérieur, Apple a ajouté à son appli Plans pour iOS 11 des cartes d’aérogares qui affichent les endroits où se trouvent les points d’enregistrement, les restaurants et les magasins.

La fonctionnalité a été mise en place sans grand bruit cette année à l’occasion de la version bêta de l’iOS 11. Elle comprend actuellement 34 aéroports de partout dans le monde qui sont situés, entre autres, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Suisse, au Canada et en Allemagne. Des renseignements liés à la navigation et à l’accessibilité ont été ajoutés lors de la mise à jour, des icônes marquant désormais l’emplacement d’installations comme les ascenseurs ou les salles de bain.

Au lieu de faire appel à la technologie GPS, qui n’est pas toujours fiable dans les aéroports, l’appli Plans d’Apple se connecte aux points d’accès Wi-Fi en mode passif pour trouver l’emplacement de l’utilisateur et la direction vers laquelle est orienté. L’utilisateur n’a pas besoin d’être connecté au Wi-Fi pour que la fonctionnalité de géolocalisation soit activée. Cette dernière est en mesure de déterminer à quel étage de l’aéroport il se trouve afin d’éviter la confusion.

Plans d’Apple est l’appli de cartes la plus populaire de l’écosystème iOS, et la mise à jour donnant accès à des renseignements sur les aéroports dépasse les capacités de son grand concurrent, Google Maps.

L’exactitude des renseignements n’est cependant pas parfaite. L’appli ne recense pas les prises au courant de l’aérogare et omet parfois d’indiquer certains kiosques ou certaines machines distributrices. Pendant une démonstration de la technologie à l’aéroport international John-F.-Kennedy de New York, par exemple, l’appli Plans montrait l’emplacement d’une machine distributrice de cosmétiques, mais pas celui de la distributrice d’appareils électroniques située juste à côté.

L’appli n’est pas non plus en mesure de dire à l’utilisateur qui souhaite acheter un hamburger avant son vol combien de temps il lui faudrait pour marcher jusqu’au Shake Shack situé à l’autre extrémité de l’aérogare.

Les carrousels de l’aire de retrait des bagages n’étaient pas numérotés sur la carte de l’aéroport de Johh-F. Kennedy, tandis qu’ils l’étaient sur celle de l’aéroport international O’Hare. L’absence de normalisation découle de la manière dont Apple collabore avec les aéroports pour ajouter cette fonctionnalité à son application.

La quantité de renseignements dépend de l’aéroport et ne fera que s’améliorer avec le temps, selon des représentants d’Apple.

Les utilisateurs peuvent signaler les renseignements manquants ou incorrects à l’équipe de Plans, qui peut résoudre les problèmes en quelques jours. L’appli Plans d’Apple s’intègre déjà à des services comme Uber et Lyft. Elle s’ajoute aussi au service d’avis de restaurants Yelp.

Les aéroports et les transporteurs aériens ont, pendant des années, fait des essais avec les cartes numériques interactives, mais la majorité d’entre eux ne les offrent pas en raison des coûts et de la complexité qui découlent de leur création. Apple travaille avec des aéroports de partout dans le monde, mais ne propose pour l’instant des cartes que pour un seul aéroport asiatique (celui de Hong Kong).

Les compagnies aériennes sont sans nul doute enthousiastes à l’idée d’une solution provenant d’une tierce partie qui permet de faciliter l’expérience de leurs clients à l’aéroport.

« Nous avons fait quelques tests pour intégrer des cartes à notre appli, mais il est extrêmement coûteux d’ajouter tous nos aéroports, a déclaré Morgan Johnston, responsable des communications pour JetBlue. L’arrivée d’Apple dans cette sphère est une grande occasion d’accroître notre offre. »

 

Ce texte est une traduction de l’anglais d’un article rédigé par Andrew Sheivachman et paru sur le site de Skift le 15 décembre 2017. Cliquez ici pour consulter la publication originale.